Grâce à ses courbes, cette jeune Congolaise est devenue une égérie de la mode africaine et compte bien en profiter pour faire tomber le tabou de la grossophobie.

« Je ne fais peut-être pas une taille 36, mais regardez ce que je suis capable de faire avec mon 44 et mes 105 kilos… », lance d’emblée Deborah Mutund. A Kinshasa, c’est la première fois que la Congo Fashion Week a choisi comme égérie un mannequin aux mensurations XXL. On peut voir son visage « poupon », comme elle dit, sur tous les flyers et panneaux publicitaires de cette huitième édition. « En Afrique, la Congolaise est reconnue pour ses rondeurs. Cette année, je voulais célébrer notre force d’être ronde, explique Marie-France Idikayi, fondatrice de l’événement. Moi aussi j’ai des formes, et je suivais sur Instagram les messages d’encouragement de Deborah pour les personnes fortes Elle est très sûre d’elle et stylée. J’aime son énergie. »

Lire La suite

© 2022 Deborah Mutund. Tous droits réservés.
by KW

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?